6/23/2013

Dark Chocolate Biscuits



Comment se sortir de la torpeur des dimanches d'été pluvieux ? Comment accepter qu'une fois encore cet été sera moite, humide et accessoirement froid ? Comment désengorger les cabinets des psychanalystes obligés désormais de voir leurs patients souffrir non pas de troubles du sommeil, mais de troubles du soleil ? Enfin, comment mieux faire passer la pilule quand ton cher voisin, bien qu'excellent pianiste, joue pour la énième fois "Show must go on" et qu'on lui suggérerait bien de jouer "Le Roi du Silence" pour voir, comme ça...
Et bien on peut éventuellement s'essayer aux fourneaux, puis laisser refroidir les biscuits au bord de la fenêtre : pour détourner l'attention du pianiste, pour rappeler que le chocolat vient des pays chauds et surtout pour livrer une ordonnance forte en chocolat aux psychanalystes qui seraient à court d'arguments pour remonter le moral des patients.



INGRÉDIENTS :

350 g de farine
125 g de sucre glace
2 cuil. à soupe de cacao en poudre
200 g de beurre
2 cuil. à soupe de crème fleurette

Pour le coeur au chocolat :

100 g de chocolat noir
20 g de beurre
1 cuil. à soupe de crème fleurette

PRÉPARATION :

1. Tamiser ensemble la farine, le sucre et le cacao.

2. Ajouter le beurre ramolli coupé en morceau. Pétrir la préparation jusqu'à l'obtention d'un pâte homogène et non collante.

3. Envelopper cette dernière dans un film plastique puis laisser reposer la pâte au frais 30 min.

4. Sortir la pâte, prélever de petites portions pour former de petites boules de la taille d'une balle de ping-pong. Disposer ces boules de pâte sur une plaque allant au four en les espaçant de quelques centimètres. A l'aide du manche d'une cuillère en bois, former un trou au centre.

5. Faire cuire 12/15 min à 200°C. A la sortie du four, placer sur une grille puis laisser refroidir.

6. Faire fondre au bain-marie (ou au four micro ondes) le chocolat noir, le beurre et la crème. Verser une cuillère à café de ce mélange au creux des biscuits.

Bon appétit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire