1/14/2014

Riz au lait au caramel beurre salé


Le bol et le plateau sont issus de la collection "Refreshing" de chez 
*Bloomingville et disponibles à la vente chez "A ma Table", 
charmante petite boutique située au 72 rue des Martyrs, Paris 9ème. 
Tout y est merveilleusement beau, courrez-y !


Depuis que je suis gamine je trouve les dimanches soirs moroses au possible. Ce foutu cafard qui ne semble pas vouloir aller voir ailleurs si j'y suis... Terrible ! Le cafard à Paris semble cependant beaucoup plus gérable que le cafard "campagnard" (non Papa, Maman, je ne renie pas mes racines, voyez ça comme une boutade!). Paris offre l'opportunité de trouver des cafés ouverts, de découvrir cette petite boutique devant laquelle on passe chaque jour sans jamais prendre le temps de s'arrêter ou d'improviser un apéritif sur le pouce, car oui, les supermarchés sont ouverts à Paris. 
Essayez un peu le cafard campagnard : vous sortez de chez vous et la seule chose qui soit à portée de vue est un champ, le champ de tout les possibles sauf que rien ne s'y passe depuis 20 ans. Vous entreprenez alors de passer chez l'épicier du coin, ce qui implique de faire 1,2 km à pied car vous n'avez pas le permis, pour aller vous approvisionner en petites victuailles de qualité. Arrivée et sûre de vous, vous passez la porte de l'épicerie qui semble être comme ce champ : désert et où rien ne se passe. Vous ne vous débinez pas et cherchez le rayon "Épicerie fine", votre cousine éloignée que voilà enfin (oui le village est petit donc l'épicière c'est forcément la cousine éloignée) se moque gentiment de vous en disant "Le rayon épicerie fine ? tu te fous de moi ?". J'oubliais : je suis dans l'épicerie. Vous prenez donc votre mal en patience et rebroussez chemin d'un pas vif et assuré, car la nuit tombe vite et les lampadaires sont au nombre de deux. La broussaille la nuit , allez savoir pourquoi, elle vous effraie (on imagine souvent de vilaines bêtes et accessoirement le benêt du village qui s'y cache). Pfiou, vous êtes enfin au chaud ! Ah non, une fois encore vous vous fourvoyez. Le chaud n'existe pas car vous êtes en "EJP", l'idée merveilleuse qu'a eu EDF pour faire économiser de l'argent à vos parents. Ce qui implique que 21 jours par an vous êtes malade car les températures atteignent 12°C dans le salon et, comble, le plaid, bah c'est pas le vôtre. Alors telle causette vous allumez les allumettes et à la lumière de la bougie vous décidez d'inventer la recette du siècle avec 2 boites d'haricots et le reste de concentré de tomate. Alors, oui, vous savez que votre ragoût d'haricots sera pathétique, mais vous serez cependant certaine d'une chose : que le riz au lait va dépoter. Parce que le riz au lait est réconfortant et que mélangé au chocolat en poudre c'est encore meilleurs ! Et vous aurez enfin combattu la morosité du dimanche soir !
Enfin, j'attire votre attention sur le fait que ne pas trouver de lait dans un des plus important cheptel de vache laitière résulte de la poisse... 

INGRÉDIENTS POUR 8 PERSONNES :

Pour le riz au lait : 

200 g de riz rond
75 cl de lait entier
1 sachet de sucre vanillé
1 gousse de vanille fendue
120 g de sucre en poudre

Pour le caramel :

80 g de sucre en poudre
2 cuil. à soupe d'eau
30 g de beurre
6 cl de crème liquide
3 pincée de fleur de sel

PRÉPARATION :

1. Rincer le riz à grande eau.

2. Faire précuire le riz dans un grand volume d'eau. Laisser à ébullition 5 minutes durant. Égoutter.

3. Verser le lait dans une casserole avec le riz, le sucre vanillé, la gousse de vanille fendue et le sucre en poudre. Faire cuire 30 à 35 minutes à feu doux. Remuer de temps en temps.

4. Réaliser le caramel :
Verser le sucre dans une casserole et réaliser un caramel à sec sur feu doux.
Décuire le caramel ambré en ajoutant le beurre demi-sel et la crème liquide préalablement chauffée au micro-ondes. Bien remuer à l'aide d'un fouet, ajouter la fleur de sel et laisser sur feu doux en remuant jusqu'à la dissolution des cristaux de sel et de caramel.

5. Servir le riz au lait dans des coupelles et arrosé de caramel beurre salé.



17 commentaires:

  1. Oh la la... avec ce caramel, ton riz au lait est terriblement gourmand !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Yummy ! Il a l'air bien crémeux ce riz au lait :) Le bol est à croquer également... dommage que la boutique soit à Paris :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Grefood,
      Crémeux à souhait, tu as raison.
      Et pour ton information : A ma Table va très bientôt mettre en ligne son nouveau site internet qui permettra l'achat de vaisselle par la même occasion ;) Ell est pas belle la vie ?!

      Supprimer
  3. J'adore ce petit billet et cette petite "histoire" :) ton riz au lait a l'air d'être une tuerie et j'adore ce dessert :) je garde précieusement ta recette du caramel :) bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Le riz au lait ne fait pas partie des desserts de mon enfance mais je dois dire que la connotation régressive et avec ce caramel me donne bien envie d'en réaliser un !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard pour en faire un bon souvenir...

      Supprimer
    2. Il n'est jamais trop tard pour en faire un bon souvenir...

      Supprimer
  5. Merci pour recette :) J'adore tomber au hasard sur des recettes à base de caramel au beurre salé..C'est ma grande gourmandise !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) ne dit-on pas que le "Hasard fait bien les choses" ?

      Supprimer
  6. A voir la photo, ça valait l'expédition et toutes les aventures qui vont avec!! Je ferais bien quelques kilomètres pour en manger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux baliser le parcours si tu veux ? j'le connais bien...

      Supprimer