2/02/2014

Corn soup ou soupe de maïs



Vendredi soir, José et moi avons dîné dans un restaurant dont on a coutume de dire qu'il est "branché" parce que fréquenté par des loups de la finance, des hipsters et les Bobos mais aussi et surtout parce qu'il est la résultante d'un illustre designer. Cet endroit pourrait être considéré comme étant la vitrine parisienne par excellence tant on y croise de clichés, d'ailleurs il fait davantage parlé de lui pour son décor que pour l'assiette qu'y trouve. Comme c'est dommage... Car en réalité ce que j'apprécie davantage c'est bien ce qu'on y mange et ce qu'on y boit que ce qu'on y voit ! 
D'ailleurs, je trouve le chef d'une grande ingéniosité : mettre à la carte tout à la fois une soupe de maïs et des coquillettes au beurre - excellents au demeurant - accusant des prix exorbitants sous prétexte d'originalité, well done buddy ! Ce sont les Bobos qui vont être contents... Notre morlingue, elle, risque d'être vite percée. Pour y remédier je choisis une bonne vieille méthode : que la soupe de maïs soit maison et je me dis que j'ai bien fait . Après tout, José aussi est designer. Et maintenant c'est qui la Mama ?

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES :

300 g de maïs en boîte
40 cl de lait entier
10 cl de crème fraîche
1 échalote
10 g de beurre
Persil plat
Sel et Paprika
1 citron vert (j'ai préféré le citron jaune ici)

PRÉPARATION :

1. Éplucher l'échalote, la faire revenir dans le beurre en évitant qu'elle ne colore.

2. Ajouter le maïs, le paprika, le lait et la crème. Laisser mijoter 15 minutes à feu doux.

3. Assaisonner avec le sel et le persil plat émincé.

4. Mettre la préparation dans un mixer et mouliner. Ajouter un peu de lait si la soupe est trop épaisse.

5. Remettre à chauffer légèrement sur feu doux puis servir accompagné d'un quart de citron vert (ou jaune).

Cette soupe peut, je pense, être réalisée avec du chorizo doux. Pour cela ajouter le chorizo émincé (environ 50 g) en même temps que l'échalote. Procéder ensuite comme la recette l'indique.

Bon appétit !









3 commentaires: