4/21/2014

Madeleines au thé la bergamote



Pour fêter ces trois jours de flemme nationale, José et moi avons souhaité faire découvrir à nos amis les verts pâturages normands. Ce weekend eut pu être de tout repos mais c'était sans compter sur l'entraînement intensif auquel nos estomacs de moineaux allaient être assujettis. La tradition familiale souhaitant que les tables débordent de mets savoureux et riches, nos palets ont été soumis, non pas au supplice, mais bien aux délices. Asperges et leur crème mousseline, travers de porc laqués au miel et sauce soja, pommes grenailles aillées et persillées, cochon de lait, dos de cabillaud et son beurre blanc, fraises au sucre... véritable ballet des saveurs laissant nos appétits repus.
Bien que la sieste soit coutumière, nous avons préféré dialoguer avec Dame Nature et sommes allés dégourdir nos jambes dans les limoneux sentiers alentours. Étant des personnes pleines d'humour, c'est à loisirs que nous nous sommes prêtés au jeu du mimétisme animalier offrant, à qui voulait l'entendre, brames, cancaneries et bêlement des plus fidèles.
Ce weekend fut ma madeleine de Proust, de celle qui me rappelle ce qu'enfant déjà je faisais : me promener, m'émouvoir d'une fleur naissante, goûter à de nouveaux parfums. Un weekend pendant lequel on se rappelle son essence, on fait le plein.

INGRÉDIENTS POUR 20 MADELEINES :

160 gde sucre
3 oeufs
8 cl de crème fraîche
200 g de farine
80 g de beurre
1/2 sachet de levure chimique
1 sachet de thé à la bergamote
Le zeste d'un citron non traité

PRÉPARATION :

1. Préchauffer le four à 200°C.

2. Faire fondre doucement le beurre.

3. Dans un saladier, casser les oeufs entiers et, au fouet, incorporer le sucre, la crème, le zeste de citron et le thé. Tamiser sur le mélange la farine et la levure sans cesser de remuer.
Terminer par l'adjonction du beurre fondu, encore tiède.

4. Laisser reposer cette pâte 2 à 3 heures au réfrigérateur.

5. Beurrer et fariner très légèrement les moules à madeleines et garnir de pâte. Enfourner 10 minutes environ.
Démouler les madeleines dès la sortie du four.








8 commentaires:

  1. Oh ouiii j'adore la bergamote ! Il est sympa ton coq soit dit en passant :-) Bisous Elodie
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cécile, si tu savais, ce coq comme il chante... de trop ! Mais je dois admettre comme il est beau. Il est aux petits soins, merci papa. Des bisous
      P.S : tes photos de mer et océan font rêver...

      Supprimer
  2. Très bel article, très bien écrit, qui donne envie de se promener dans la campagne normande avec vous. Et ces petites madeleines sont des plus plus réussies, aux saveurs délicates qui invitent au voyage... Étant amoureuse de la bergamote ET des madeleines, il me tarde de tester ta recette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Delphine, je suis contente que la plume te plaise toujours autant.
      Si tu souhaites découvrir la campagne normande fais-moi signe c'est avec plaisir que je t'y accueillerais à l'occasion d'un weekend festif et gourmand ! Tu me diras pour la recette ? des bisous

      Supprimer
  3. J'adore les madeleines... cela me rappelle mon enfance. Du coup, à l'heure du thé c'est toujours un plaisir de les déguster . Celles ci ont l'air particulièrement gourmand avec leur petite pointe de bergamote.

    RépondreSupprimer
  4. Je craque pour ces petites madeleines pleines de saveurs !

    RépondreSupprimer
  5. très jolie ambiance. très printanière

    RépondreSupprimer