4/22/2015

Homemade granola | Granola fait maison



La journée s'achevait, le soleil donnait généreusement et réchauffait l'échine. Dans l'air, il y avait comme un parfum de plénitude. Les piétons se déplaçaient lentement, à l'heure du Sud. J'entendais l'écho des cris des enfants se chamaillant gaiement, s'élever du parc qui longe mon trajet quotidien. Les branches des prunus cédaient sous le poids des fleurs et une nuée d'insectes tournoyait, d'un point à l'autre du ciel, comme perdue, ivre de chaleur. L'école fermait ses portes et les enseignants échangeaient une poignée de main amicale qui racontait, à elle seule la journée dispensée dans leur classe respective. Leurs lunettes semblaient ne tenir que par la fatigue qui se lisait sous leurs yeux. Mais le regard toujours aussi vif et mutin, comme deux écoliers qui n'auraient pas grandi. L'un d'eux portait une veste de velours aux coudes usés, défraîchis et traduisant les longues heures de correction des copies, tête soutenue par des mains fatiguées de souligner l'erreur ici, la faute là. 
Je continuais mon trajet vers la bouche de métro la plus proche quand je vis passer sur leur vélo une mère et sa fille. La petite, boucles dorées envelopées d'un casque, serrait la taille de sa mère comme si elle craignait s'envoler. Sa mère, pédalait avec toute la force qui puisse vous habiter en fin de journée, : tenue par l'envie d'être à la maison, d'ouvrir les fenêtres pour prolonger le jour et se glisser sur le sofa comme une feuille glisserait sur l'eau, sans bruit, tout doucement. C'est alors que la petite s'est exclamée "Tu sais Maman, je t'aime beaucoup", aussi spontanément soit-il, avec toute la candeur d'une enfant qui ne connait pas encore le poids des mots. Il s'est écoulé un instant, comme le souffle d'un ange, avant que sa mère lui réponde "Moi aussi je t'aime fort". Et cette déclaration est restée comme suspendue en l'air, comme un petit drapeau secoué par le vent qui claironnerait joyeusement l'amour filial. Puis je me suis engouffrée dans le métro, laissant mère et fille talloner le bonheur à vélo.

INGREDIENTS POUR 450 G DE GRANOLA ENVIRON :

250 g de flocon d'avoine ou flocon d'épeautre
100 g de fruits secs mélangés (noisettes, noix de cajou, raisins, amandes)
80 g de graines de lin
50 g de copeaux de noix de coco
6 cuill. à soupe d'huile d'olive
6 cuill. à soupe de miel toutes fleurs

Pour servir :

Des fruits frais (banane, fraises, framboises, myrtilles...)
Fromage de brebis (ou fromage frais à défaut)

PREPARATION :

1. Préchauffer le four à 170°C. Garnir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé, réserver.

2. Dans un grand saladier mélanger ensemble les flocons d'avoine, les graines de lin et le mélange de fruits secs. Ajouter l'huile d'olive puis le miel liquide (faire chauffer ce dernier dans une casserole s'il n'ai pas liquide). Bien mélanger à l'aide d'une cuillère en bois.

3. Répartir ce mélange sur la plaque en l'étalant régulièrement. Faire cuire 25 minutes. Au bout de 15 minutes ajouter les copeaux de noix de coco et remuer le mélange pour qu'il cuise uniformément. Laisser refroidir après cuisson.

4. Pour servir : dans de grands verres répartir des fruits coupés, ajouter du fromage frais. Réaliser une purée de fruits frais légèrement citronnée. Verser sur le yaourt puis terminer par garnir de granola et de miel.
Le granola se conserve dans des bocaux hermétiques.




4 commentaires:

  1. Cette verrine fait un excellent petit déjeuner !

    ma nouvelle page : florianecuisine.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une très belle recette et de magnifiques photos ! J'aime beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  3. De la gourmandise à l'état brut ! J'adore :)

    RépondreSupprimer