12/02/2015

Soft chocolate chip cookies | Cookies moelleux aux pépites de chocolat





Le premier frisson d'hiver

Que j'aime le premier frisson d'hiver ! le chaume,
Sous le pied du chasseur, refusant de ployer !
Quand vient la pie aux champs que le foin vert embaume,
Au fond du vieux château s'éveille le foyer ;

C'est le temps de la ville. – Oh ! lorsque l'an dernier,
J'y revins, que je vis ce bon Louvre et son dôme,
Paris et sa fumée, et tout ce beau royaume
(J'entends encore au vent les postillons crier),

 Que j'aimais ce temps gris, ces passants, et la Seine
Sous ses mille falots assise en souveraine !
J'allais revoir l'hiver. Et toi, ma vie, et toi !

Oh ! dans tes longs regards j'allais tremper mon âme
Je saluais tes murs. Car, qui m'eût dit, madame,
Que votre cœur sitôt avait changé pour moi ?


Alfred de Musset ("Premières poésies" - 1829-1835)


INGRÉDIENTS POUR ENVIRON 25 COOKIES :

200 g de farine
1 cuill. à café de bicarbonate de soude alimentaire
1/2 cuill. à café de sel fin
125 g de beurre à température ambiante
105 g de sucre de canne complet
90 g de sucre 
1 gros oeuf
1 cuill. à café d'extrait de vanille liquide
470 g de pépites de chocolat

PRÉPARATION :

1. Préchauffer le four à 180°C. Tapisser une plaque de papier sulfurisé.

2. Dans un saladier, mélanger ensemble la farine, le sel fin et le bicarbonate de soude. Dans un grand saladier et à l'aide d'un batteur électrique, mélanger le beurre et les sucres ensemble pendant 2 minutes. Ajouter la vanille et l'oeuf, battre à vitesse modérée. Incorporer progressivement la farine. Terminer par ajouter les pépites de chocolat.

3. A l'aide d'une cuillère, prélever des quantités de pâte de la taille d'une balle de ping-pong. Les disposer sur la plaque en les espaçant de 5 cm.

4. Faire cuire 10 à 13 minutes, jusqu'à ce que les bords des cookies soient dorés et que le cookies soient légèrement fermes au toucher. Laisser refroidir les cookies sur une grille.






4 commentaires:

  1. "Oh ! dans mon grand bol de lait j'allais tremper ses cookies
    Je saluais leur moelleux. Car, qui m'eût dit, madame,
    Que leur cœur en chocolat avait fondu pour moi ? "
    Alfred de Muscavado
    Désolée pour le délire mais je trouve qu'on ne fait pas assez de poèmes sur les cookies :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahah mais tu m'as faite rire ! Tu as raison : continues d'écrire c'est mordant !

      Supprimer
  2. Mmmm ils ont l'air décadents, il faut absolument que je teste ta recette!
    Belle journée Elodie, et merci pour ses plaisirs visuels et gustatifs que tu nous offre ici :)
    Des bisous

    RépondreSupprimer